Pollinisation des cucurbitacées

Avoir un bon rendement

Aider au développement des fruits

Il existe différents types de sexualité chez les plantes. La majorité des végétaux sont hermaphrodites, c’est-à-dire qu’ils ont des fleurs bisexuées, à la fois mâles et femelles. Les asperges et les kiwis, eux par exemple, sont dioïques, les plants sont alors soit femelles soit mâles. Les fleurs femelles sont situées seulement sur les plants femelles et les fleurs mâles seulement sur les plans mâles. Même si quelques espèces sauvages de cucurbitacées sont dioïques la plupart des espèces cultivées sont monoïques, comme les concombres, les cornichons, les courges, les courgettes, les melons et les pastèques. Cela signifie qu’un plant porte des fleurs mâles et des fleurs femelles, c’est le cas des cucurbitacées fournies dans les kits disponibles sur le shop.

Pour que des fruits se forment il faut que les fleurs femelles soient pollinisées. Dans la nature, ce sont les insectes pollinisateurs, tels que les abeilles, les bourdons, etc. qui se chargent de ce travail. Or dans les serres ces insectes sont moins présents qu’en extérieur puisque c’est un environnement partiellement clos.

Reconnaître les fleurs mâles et les fleurs femelles

14051405

Figure 1 : Fleurs de concombre / cornichon. A gauche, fleur mâle et à droite, fleur femelle.

12271227

Figure 2 : Fleurs de pastèque. A gauche, fleur femelle déjà pollinisée, le fruit a commencé à se développer et, à droite, fleur mâle ouverte.

37803780

Figure 3 : Photos de fleurs de courgette.

📘

Chronologie de l'apparition des fleurs

Les fleurs mâles apparaissent généralement en premier puis il y a une alternance de fleurs femelles et mâles et ensuite les fleurs femelles deviennent majoritaires.
Pour les melons, les fleurs mâles se situent sur la tige principale et les fleurs femelles ne poussent que sur les tiges secondaires. Près de ces fleurs femelles, plusieurs fleurs mâles se développent également.

27772777

Figure 4 : Fleurs de melon. 1. Fleur mâle vue de profil ; 2. Fleur mâle vue de dessus ; 3. Fleur femelle vue de profil non ouverte ; 4. Fleur femelle vue de profil ouverte 5. Fleur femelle vue du dessus.


Pollinisation manuelle

Les courgettes, les melons et les pastèques et les courges en général sont les principaux plants pour lesquels la pollinisation manuelle est la plus importante si vous voulez améliorer les rendements de vos récoltes.

  • Identifier les fleurs mâles et les fleurs femelles.
    Les fleurs mâles sont rattachées au plant par une tige fine alors que les fleurs femelles ont une tige plus épaisse ressemblant déjà à un petit fruit.

  • Couper la fleur mâle avec un ciseau ou en tirant sur la tige.

  • Enlever les pétales pour faciliter l’accès au pollen.

  • Frotter la fleur mâle sur le pistil de la fleur femelle afin d’y déposer le pollen.

20682068

Figure 5 : Les 4 étapes de pollinisation d'une fleur de courgette. 1. Couper la fleur mâle ; 2. Enlever les pétales de la fleur mâle ; 3. Fleur mâle sans pétale ; 4. Frotter la fleur mâle sur le pistil de la fleur femelle d'un autre plant de préférence.

👍

Un rendement optimal

Il est préférable de polliniser les fleurs femelles avec des fleurs mâles provenant d’un plant différent mais de la même espèce afin de maximiser les chances de développement de fruits.

Pour les melons, il sera plus facile de polliniser les fleurs femelles si les fleurs mâles sont coupées au niveau de la jonction tige / branche. Pensez bien à retirer toute la corolle de pétales afin de faciliter l’accès au pollen.

18371837

Figure 6 : A gauche, la corolle de pétales à retirer de la fleur mâle et, à droite, la fleur mâle sans pétale avec les étamines chargées de pollen.


Autopollinisation

La pollinisation des concombres et des cornichons se fait en général naturellement mais vous pouvez suivre les mêmes étapes que pour la pollinisation manuelle des courges, courgettes, melons et pastèques pour améliorer le rendement de vos récoltes.

👍

Tous les plants n'ont pas besoin d'être pollinisés.

Les tomates, poivrons et aubergines se pollinisent naturellement avec le vent et les insectes pollinisateurs. Vous pouvez tout de même augmenter encore les chances de pollinisation en secouant légèrement les fleurs afin que le pollen se retrouve bien sur le pistil.


Après la pollinisation

Le petit fruit sous la fleur femelle commencera à grandir quelques temps après la pollinisation manuelle. Si la fleur a mal été pollinisée, le fruit aura une forme particulière et non régulière, il aura plus de mal à grandir.

12021202

Figure 8 :

  1. Courgette pollinisée il y a peu de temps, la fleur est déjà fanée et le fruit a commencé à grandir ;
  2. Courgette mal pollinisée, fruit non régulier et extrémité du fruit plus molle ;
  3. Fleur de courgette tout juste pollinisée, la fleur commence à peine à faner et le fruit commence à grandir.

Si la fleur a été pollinisée mais non fécondée, le fruit ne se développera pas, ce qui donnera ce qui est représenté sur les photos suivantes :

14241424

Figure 7 : A gauche, fleur de concombre / cornichon et, à droite, fleur de melon qui n'ont pas été pollinisées. Elles ne donneront donc pas de fruit.


Did this page help you?