Cultiver ses champignons

Produire ses shiitakés, champignons de Paris et morilles

Définition et caractéristiques

Un champignon est un être vivant, aux tissus peu différenciés, ne comportant ni chlorophylle, ni fleurs. Il est composé de réseaux de filaments et se reproduit à l'aide de spores. Les champignons sont souvent reconnaissables à leur pied couvert d'un carpophore, ou chapeau.
Constitués de plus de 80% d'eau, les champignons sont très pauvres en calories. Cependant, ils sont riches en protéines et en vitamines B.

Variétés

Caractéristiques

Apports nutritifs

Champignon de Paris Blanc

Chapeau blanc et lisse. Pied court et épais.

Pauvre en glucides, riche en vitamines B et en minéraux.

Morille Noire

Chapeau marron portant de grandes alvéoles.

Pauvre en calories, riche en protéines.

Shiitaké

Pied blanc et chapeau marron. Texture proche de celle du cèpe.

Riche en protéines et glucides. Contient des vitamines C, D et B ainsi que des oligo-éléments.

👍

Bon à savoir

La consommation de champignons permet dans certains cas de diminuer les risques de cancer grâce à leur production de vitamines D. La présence de nombreuses vitamines du groupe B permet entre autres de stimuler le système immunitaire et le métabolisme.

Principes et conditions de culture

La culture de champignons se déroule en deux étapes :

  • La phase d'incubation (développement du mycélium)
  • La phase de fructification (développement du champignon)

Trois paramètres de culture sont à prendre en compte :

  • La température
  • L'humidité
  • La luminosité
1. 10°C, température faible, croissance ralentie
2. Température optimale, croissance optimale
3. 30°C, température élevée, croissance ralentie1. 10°C, température faible, croissance ralentie
2. Température optimale, croissance optimale
3. 30°C, température élevée, croissance ralentie
  1. 10°C, température faible, croissance ralentie
  2. Température optimale, croissance optimale
  3. 30°C, température élevée, croissance ralentie

Champignon de Paris

Shiitaké

Morille

PHASE 1

Température optimale : 23-25°C
Humidité optimale : 70%
Luminosité optimale : obscurité

Température optimale : 23-25°C
Humidité optimale : 85%
Luminosité optimale : obscurité

Température optimale : 20-22°C
Humidité optimale : 90%
Luminosité optimale : obscurité

PHASE 2

Température optimale : 15-20°C
Humidité optimale : 85%
Luminosité optimale : lumière indirecte du soleil

Température optimale : 15-22°C
Humidité optimale : 85%
Luminosité optimale : lumière indirecte du soleil

Température optimale : 18-21°C
Humidité optimale : 90%
Luminosité optimale : lumière indirecte du soleil

Contrôler la température :

  • Maintenir une température en-dessous de 30°C
  • Eviter la lumière directe
  • Placer un tapis chauffant sous le dispositif en cas de température inférieure à 10°C

Contrôler l’humidité :

  • Le taux d’humidité doit être compris entre 75 et 90%
  • Placer une soucoupe sous le plateau de culture et la maintenir humide en y ajoutant régulièrement de l’eau

Contrôler la luminosité :

  • La phase d’incubation se déroule dans le noir complet
  • Utiliser une soucoupe du plateau de culture comme couvercle et la placer au-dessus du bac de culture
  • La phase de fructification se déroule à la lumière indirecte du soleil
  • Eviter de placer le plateau de culture près d’une fenêtre

Etapes de culture

1) Nettoyage du matériel

  • Désinfecter les plateaux, la cloche et les soucoupes avec du vinaigre ou de l’alcool puis rincer à l’eau chaude. Ceci permet d’éviter l’introduction d’espèces pathogènes.

2) Préparation du milieu de culture

  • Se laver les mains au savon.
  • Ajouter 750 ml d'eau aux pellets et mélanger jusqu'à ce que l'eau soit absorbée.
  • Placer le substrat (les pellets humides) dans le plateau de culture.
  • Ajouter les quantités suivantes de mycélium au substrat :

Champignon de Paris

Shiitaké

Morille

200 g

200 g

10 ml

  • Mélanger et placer une première soucoupe sur le plateau de culture.
  • Verser un peu d’eau dans la seconde soucoupe et la placer sous le plateau.
  • Disposer le système de culture dans une pièce dont la température correspond, si possible, à la température optimale du champignon cultivé.
Disposition du plateau de culture et de ses soucoupes.Disposition du plateau de culture et de ses soucoupes.

Disposition du plateau de culture et de ses soucoupes.

📘

Remarque

Si vous possédez une serre, le dispositif peut être placé au niveau des bassins de culture verticale.

Plateaux de culture en incubation.Plateaux de culture en incubation.

Plateaux de culture en incubation.

3) Début de croissance : phase d’incubation (2 à 6 semaines)
La durée d’incubation varie selon les espèces :

Champignon de Paris

Shiitaké

Morille

Durée d'incubation

18 – 20 jours

15 – 20 jours

4 à 6 semaines

📘

Remarque

Utiliser rapidement le mycélium pour un rendement optimal.

4) Surveiller sa culture au quotidien

  • Surveiller la température (en-dessous de 30°C).
  • Maintenir la soucoupe située sous le plateau remplie d’eau

5) Phase de fructification (3 – 4 semaines)
Cette étape se déroule lorsque le mycélium est totalement inoculé, c’est-à-dire lorsque le substrat est devenu entièrement blanc. Si ce n’est pas le cas, patienter quelques jours avant de passer à cette nouvelle phase. Si des moisissures sont apparues ou que du mycélium vert s’est développé, éliminer les impuretés à l’aide d’une cuillère préalablement stérilisée à l’aide d’alcool. Pensez à vous laver les mains avant chaque opération. Si possible, vérifier chaque jour que de petites taches vertes n’apparaissent pas. Si tel est le cas, enlever les moisissures le plus rapidement possible.
Durant la période d'incubation, éviter de pulvériser de l'eau sur le mycélium. Le substrat est gardé humide grâce à la soucoupe située sous le plateau de culture.

Mycélium de champignon de Paris durant la période d'incubation.Mycélium de champignon de Paris durant la période d'incubation.

Mycélium de champignon de Paris durant la période d'incubation.

Mycélium de shiitake entièrement inoculé.Mycélium de shiitake entièrement inoculé.

Mycélium de shiitake entièrement inoculé.

CHAMPIGNONS DE PARIS

a) Préparation de la terre de gobetage

  • Avant toute manipulation, bien se laver les mains.
  • Recouvrir le mycélium de 1,5 L de la terre de gobetage (mélange terreau-lombricompost fourni) et bien humidifier.
  • Recouvrir le plateau de culture d’une première soucoupe.
  • Ajouter de l’eau dans la seconde soucoupe puis y déposer le plateau de culture ensemencé.
  • Replacer le plateau de culture à sa place habituelle pendant 2 semaines.

b) Conditions de fruitaison

  • Une fois les 2 semaines passées :
  • Se laver les mains avant toute manipulation.
  • Retirer la soucoupe supérieure et mettre la cloche sur le plateau.
  • Remplir la soucoupe située sous le système avec de l’eau.
  • Veiller à ce que le système ne soit pas en contact direct avec la lumière.
  • Si possible, diminuer la température de la pièce afin qu’elle corresponde à la température optimale. de fructification du champignon de Paris.
  • Humidifier régulièrement à l’aide du pulvérisateur.

SHIITAKES

a) Conditions de fruitaison

  • Retirer la soucoupe supérieure et mettre la cloche sur le plateau.
  • Remplir la soucoupe située sous le système avec de l’eau.
  • Laisser le substrat vieillir à la lumière indirecte du jour jusqu’à ce que le mycélium commence à
    brunir (voir photo ci-dessous).
  • Des champignons devraient faire leur apparition dans les 3 semaines après la mise en place du dispositif.

b) Mise en place du choc thermique

  • Si aucun champignon n’est apparu 3 semaines après avoir placé la cloche sur le plateau, il est possible de procéder au choc thermique.
  • Replacer la soucoupe à la place de la cloche sur le plateau de culture
  • Arroser abondement le substrat
  • Placer le plateau de culture au réfrigérateur durant 48 heures.

Une fois les 48 heures passées :

  • Sortir le plateau de culture du réfrigérateur et replacer la cloche sur le plateau.
  • Remplir la soucoupe située sous le plateau avec de l’eau.
  • Si possible, diminuer la température de la pièce afin qu’elle corresponde à la température optimale de fructification du Shiitake.
  • Veiller à ce que le système ne soit pas en contact direct avec la lumière.
  • Humidifier régulièrement à l’aide du pulvérisateur.
    Les shiitakes se développent en 2 ou 3 jours après la sortie du réfrigérateur.
Brunissement du mycélium de shiitakesBrunissement du mycélium de shiitakes

Brunissement du mycélium de shiitakes

Apparition des premiers shiitakés.Apparition des premiers shiitakés.

Apparition des premiers shiitakés.

MORILLES

Après environ 5 à 6 semaines d’incubation, la surface du substrat est recouverte de sclérotes. Il s’agit de « pelotes » de mycélium qui donneront les futurs champignons. Le choc thermique peut avoir lieu.

a) Mise en place du choc thermique

  • Placer le plateau de culture et sa soucoupe au réfrigérateur pendant 2 semaines.

b) Conditions de fruitaison

  • Une fois les deux semaines passées :
  • Sortir le plateau de culture du réfrigérateur.
  • Saturer le substrat d’eau en arrosant abondamment à l’aide du pulvérisateur.
  • Remplir la soucoupe située sous le plateau avec de l’eau et placer la cloche sur le plateau.
  • Si possible, diminuer la température de la pièce afin qu’elle corresponde à la température optimale de fructification de la Morille.
  • Veiller à ce que le système ne soit pas en contact direct avec la lumière.
  • Humidifier régulièrement à l’aide du pulvérisateur.

c) Ajout d’une couche de gobetage (non obligatoire)

  • Avant toute manipulation, bien se laver les mains.
  • Recouvrir le mycélium de 1,5 L de la terre de gobetage (mélange terreau-lombricompost fourni) et bien humidifier
  • Recouvrir le plateau de culture de la cloche.
  • Ajouter de l’eau dans la seconde soucoupe puis y déposer le plateau de culture ensemencé.
  • Replacer le plateau de culture à sa place pendant 7 à 10 jours.

6) Récolter ses champignons

CHAMPIGNONS DE PARIS (3 semaines après la phase d’incubation)

Des récoltes successives peuvent se produire pendant 6 semaines puisque les champignons poussent cycliquement. Chaque cycle est appelé « volée ». Le nombre de volées et donc de récoltes est compris entre 3 et 5.

Après chaque volée :

  • Récolter tous les champignons.
  • Nettoyer le substrat en retirant les parties plus dures situées sous les pieds de certains champignons à l’aide d’une cuillère désinfectée.
  • Replacer une couche de gobetage sur le dessus (avec 1 L de terre de gobetage) et humidifier le substrat à l’aide du pulvérisateur.
  • Replacer le plateau de culture à sa place puis patienter jusqu’à la volée suivante.

SHIITAKES (3 semaines après la phase d’incubation)
Pour récolter les champignons, tourner délicatement le pied puis le retirer. Veiller à ce que celui-ci soit complètement enlevé car les résidus peuvent favoriser le développement de moisissures.

Réhydratation du substrat
Après la première récolte, il est possible de réutiliser le substrat
afin de produire une seconde volée de champignons potentiellement plus abondante :

  • Bien se laver les mains avant toute manipulation.
  • Réhydrater le substrat en ajoutant de l’eau jusqu’à ras-bord du plateau.
  • Placer le plateau de culture au réfrigérateur pendant 2 jours.
  • Une fois ce délai passé, sortir le plateau de culture du réfrigérateur.
  • Remplir la soucoupe située sous le plateau avec de l’eau et placer la cloche sur le plateau de culture.
  • Replacer le plateau de culture à sa place en veillant à ce qu’il ne soit pas en contact direct avec la lumière.
  • Humidifier régulièrement à l’aide du pulvérisateur puis patienter jusqu’à la récolte suivante.
Shiitakés prêts à être récoltés.Shiitakés prêts à être récoltés.

Shiitakés prêts à être récoltés.

MORILLES

Pour récolter les champignons, tourner délicatement le pied puis le retirer. Veiller à ce que celui-ci soit complètement enlevé car les résidus peuvent favoriser le développement de moisissures.

👍

Bon à savoir

Il est possible d’utiliser le substrat usé comme engrais dans le jardin par exemple.

Résumé des étapes de culture

Résumé des étapes de culture pour chaque variété.Résumé des étapes de culture pour chaque variété.

Résumé des étapes de culture pour chaque variété.

Faire face à la mouche du terreau

La mouche du terreau, aussi appelée sciaride, est un insecte qui vit, se nourrit, et pond ses œufs dans la terre. Les larves de ces mouches se nourrissent de la matière organique présente dans le terreau, mais également du mycélium.

Les mouches apprécient particulièrement les endroits chauds et humides. Les plateaux de culture des champignons représentent donc un environnement parfait pour les sciarides qui viennent y pondre leurs œufs.

🚧

Une seule mouche est capable de pondre plus d’une centaine d’œufs par semaine, ce qui peut rapidement détruire entièrement le mycélium.

Afin de prévenir l’arrivée de mouches, il est nécessaire de changer régulièrement l’eau présente dans les soucoupes et d'éviter qu’elle ne stagne trop longtemps.
Pour lutter contre la sciaride, il est également possible de placer des bandelettes collantes près du plateau de culture.


Did this page help you?