{"_id":"5bd974c5b61804004ef64590","project":"56f53a262c02aa3400ab4a29","version":{"_id":"56f53a262c02aa3400ab4a2c","hasReference":true,"__v":15,"project":"56f53a262c02aa3400ab4a29","hasDoc":true,"createdAt":"2016-03-25T13:16:22.283Z","releaseDate":"2016-03-25T13:16:22.283Z","categories":["56f53a262c02aa3400ab4a2d","5b0a5e40f1e8d100034c137f","5b0a5e45800fc9000362252e","5b0e8d07eddcf50003982a7f","5b0eb7a1c24f22000368300a","5b0feba57d6ce900030718c1","5b1005627d6ce90003071a72","5b10059a3ebcea000311ebb6","5b100c58c4e03800033730e8","5b1130c7171b8e00036a493d","5b113c38c714b300037e8a4a","5b1152caf23abf000333d649","5b11536bf23abf000333d674","5b1a44d6f2ce200003dddde0","5b1aa4a2da56af0003f1af27"],"is_deprecated":false,"is_hidden":false,"is_beta":false,"is_stable":true,"codename":"","version_clean":"1.0.0","version":"1.0"},"category":{"_id":"5b113c38c714b300037e8a4a","project":"56f53a262c02aa3400ab4a29","version":"56f53a262c02aa3400ab4a2c","__v":0,"sync":{"url":"","isSync":false},"reference":false,"createdAt":"2018-06-01T12:29:44.485Z","from_sync":false,"order":8,"slug":"cultiver-au-quotidien","title":"Cultiver au quotidien"},"user":"5b3dc8295352b60003da96f6","__v":0,"parentDoc":null,"updates":[],"next":{"pages":[],"description":""},"createdAt":"2018-10-31T09:24:21.444Z","link_external":false,"link_url":"","sync_unique":"","hidden":false,"api":{"results":{"codes":[]},"settings":"","auth":"required","params":[],"url":""},"isReference":false,"order":6,"body":"La période d’hiver se caractérise par un manque de lumière, des températures froides et un fort taux d’humidité de l’air. La conduite de culture en serre est à adapter en fonction de ces éléments climatiques à priori défavorables pour la production. \n\nLa serre et ses équipements permettent de poursuivre la production durant cette période. \n[block:api-header]\n{\n  \"type\": \"basic\",\n  \"title\": \"1. Le choix des variétés\"\n}\n[/block]\nNotre sélection de matériel végétal répond aux conditions hivernales. Les espèces présentent une résistance au froid, tolèrent la faible luminosité. Leur cycle n’est pas perturbé par l'hiver (par exemple, floraison du chou fleur sous faible luminosité). \n\nEn hiver, nous choisissons principalement des légumes \"feuille\". Une idée de la diversité cultivée est présentée dans la liste ci-dessous :\n[block:parameters]\n{\n  \"data\": {\n    \"0-0\": \"Laitue romaine\",\n    \"0-1\": \"Laitue batavia\",\n    \"0-2\": \"Chicorée sauvage\",\n    \"1-0\": \"Chicorée scarole\",\n    \"1-1\": \"Cote de bette\",\n    \"1-2\": \"Coriandre\",\n    \"2-0\": \"Ciboulette\",\n    \"2-1\": \"Ciboule de Chine\",\n    \"2-2\": \"Epinard\",\n    \"3-0\": \"Fenouil\",\n    \"3-1\": \"Navet blanc\",\n    \"3-2\": \"Chou fleur Snow Ball\",\n    \"4-0\": \"Chou kale\",\n    \"4-1\": \"Chou cabus pointu\",\n    \"4-2\": \"Chou rave vert\",\n    \"5-0\": \"Chou romanesco vert\",\n    \"5-1\": \"Oignon blanc\",\n    \"5-2\": \"Roquette\",\n    \"6-0\": \"Mâche\",\n    \"6-1\": \"Mesclun\",\n    \"6-2\": \"Arroche rouge\",\n    \"7-0\": \"Bredes mafane\",\n    \"7-1\": \"Pensées comestibles\",\n    \"7-2\": \"...\"\n  },\n  \"cols\": 3,\n  \"rows\": 8\n}\n[/block]\n\n[block:callout]\n{\n  \"type\": \"info\",\n  \"body\": \"L'utilisation de motte en laine de roche permet de limiter les accidents de sur-irrigation. \\nAvec ses capacités de drainage rapide, les mottes maintiennent le système racinaire dans des conditions humides, mais sans excès. Même lorsque l'on tente de trop arrose, les risques de pourriture des racines sont réduits.\",\n  \"title\": \"Utilisation de motte en laine de roche\"\n}\n[/block]\n**Exemples de culture en hiver**\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/038ef07-20181029_161843.jpg\",\n        \"20181029_161843.jpg\",\n        4032,\n        3024,\n        \"#464d1a\"\n      ],\n      \"caption\": \"Différentes espèces de chou (chou-rave, chou-fleur, chou cabus, chou romanesco).\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\n\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/9097e1c-photo.jpg\",\n        \"photo.jpg\",\n        1024,\n        1365,\n        \"#727049\"\n      ],\n      \"caption\": \"Arroche rouge\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\n\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/f0599c4-7c22178-20181024_160023.jpg\",\n        \"7c22178-20181024_160023.jpg\",\n        1024,\n        1365,\n        \"#38401e\"\n      ],\n      \"caption\": \"Pensées\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\n\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/d53249d-ccaa477-20181024_155851.jpg\",\n        \"ccaa477-20181024_155851.jpg\",\n        1024,\n        1365,\n        \"#758930\"\n      ],\n      \"caption\": \"Laitue romaine\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\n\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"2. Alimentation des poissons\"\n}\n[/block]\nAvec l’arrivée des températures froides, l’activité des poissons diminue ainsi que leur voracité. Pour réduire le risque d'une accumulation de nourriture non consommée, il est nécessaire soit de baisser la quantité de nourriture à chaque repas, soit baisser la fréquence de nourrissage, tous les 2-3 jours par exemple. \nLa décomposition de nourriture dans le système entraine une pollution de l'eau, néfaste aux poissons.\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"3. Réglage de l'irrigation\"\n}\n[/block]\nAvec le froid, les plantes évapo-transpirent moins. Autrement dit, leur besoin en eau est moindre. \n\n**Aerospring**\n\nL’arrosage du jardin vertical Aerospring se limite à 4 X 15 minutes par jour. \n\nSur le minuteur on règle donc une irrigation à 10h00, 12h00, 15h00 et 17h00. \nLes tours éclairées en intérieur peuvent nécessiter davantage d'arrosage car la combinaison de la chaleur et de la lumière stimulent l’activité de la plante, donc la consommation en eau.\n\n**Système de culture vertical Zipgrow**\n\nPour les tours de culture Zipgrow, on réduit le débit sur la console de réglage de la pompe. \nL’idéal se situe entre la Vitesse 7 et 8 (ne pas descendre en dessous de la Vitesse 5 pour ne pas stopper l’aspiration des déchets dans les bassins)\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/3269bbb-5dba6a3-20181030_144733.jpg\",\n        \"5dba6a3-20181030_144733.jpg\",\n        1021,\n        742,\n        \"#796c6a\"\n      ],\n      \"caption\": \"Contrôleur de la pompe\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nLes capuchons verts sont placés sur les buses pour réduire le flux d’eau arrivant sur le dessus des tours. \nEn période hivernale, les risques de colmatage par les algues sont réduits du fait d’une plus lente activité de développement de ces dernières.\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/210ae3a-e07071c-20181030_144913.jpg\",\n        \"e07071c-20181030_144913.jpg\",\n        1024,\n        1365,\n        \"#c7c5c7\"\n      ],\n      \"caption\": \"Buse d'irrigation\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nLes mottes sont insérées légèrement en dehors des mousses des tours ZipGrow et regardent vers le haut (dans le sens contraire de l’écoulement de l’eau des tours). Ainsi, les risques de stagnation d’eau au collet des plantes sont limités et le développement des maladies racinaires est fortement réduit pendant cette période froide et humide.\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/0da96d1-Insertion_motte_Zip_Grow.png\",\n        \"Insertion motte Zip Grow.png\",\n        577,\n        735,\n        \"#9c9b9a\"\n      ],\n      \"caption\": \"Insertion des mottes\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\n\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"4. Gestion de l'humidité\"\n}\n[/block]\nL’activité des plantes en hiver, même faible, génère de l’évaporation d’eau dans l’air. \nLa masse d’eau s’accumule dans la serre. \nPlus l’air est froid et moins il peut contenir de l’eau sous forme de vapeur d’eau. En hiver, on observe donc rapidement la formation de gouttelettes de condensation sur le vitrage et sur les plantes.\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/a9dd452-Condensation_serre.png\",\n        \"Condensation serre.png\",\n        1201,\n        746,\n        \"#04b3f3\"\n      ],\n      \"caption\": \"Condensation en hiver\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nLa ventilation en période froide et humide est utile pour dégager l’humidité excédentaire à l’intérieur de la serre. \nLorsque les températures sont négatives, la ventilation est éteinte pour ne pas refroidir l’air ambiant. \nLe déclenchement de la ventilation se fait de manière manuel.\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/4a8f225-20181030_145002.jpg\",\n        \"20181030_145002.jpg\",\n        3024,\n        4032,\n        \"#bfbbb7\"\n      ],\n      \"caption\": \"\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\n\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"5. Réduire les fuites de chaleur\"\n}\n[/block]\nUne serre est un milieu isolé mais n’est pas étanche à 100%. En hiver, plus que tout, on veillera à la bonne fermeture des portes en s’assurant que les joints habillent le maximum d’ouverture. \nIl est possible de colmater les zones sensibles. \nC’est un geste simple qui peut assurer beaucoup d’économie !\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/ae35428-Fuite_de_chaleur.png\",\n        \"Fuite de chaleur.png\",\n        1077,\n        1216,\n        \"#92816c\"\n      ],\n      \"caption\": \"Étanchéité des portes\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nLe vent se faufile dans toutes les brèches. Il emporte les calories sur son passage. \nEn réduisant les fuites, l'énergie est mieux contenue à l'intérieur de la serre.\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"6. Retrait des vérins d’ouverture automatique\"\n}\n[/block]\nEn hiver, les aérations ne sont pas de service car on cherche à limiter au maximum les fuites de calories vers l’extérieur.\n\nLes verrins des aérations sont mis à hiverner pour les protéger contre les risques de gel. \n\nLe retrait du vérin à l’ouverture d’aération au dessus du poêle est plus important que les autres car la chaleur dégagée à proximité est forte. L’ouverture pourrait être actionnée et le gaspillage d’énergie considérable. \n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/d622bdb-Retrait_verrin.png\",\n        \"Retrait verrin.png\",\n        869,\n        1159,\n        \"#72624f\"\n      ],\n      \"caption\": \"Retrait du vérin au dessus du poêle\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\n\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"7. Film anti-condensation\"\n}\n[/block]\nLa condensation qui se forme sur le vitrage des serres empêche la bonne pénétration de la lumière dans la serre, car la lumière est réfléchie par les gouttes d’eau. Il y a 30 à 40% de lumière en moins dans la serre. Or en hiver, la lumière est le facteur de production le plus limitant. \n\nPour maximiser l’entrée de l’énergie lumineuse, un film anti-condensation est appliqué sur le vitrage. Le film met les molécules d’eau sous tension entre elles, et ainsi un écran lisse, homogène et translucide est obtenu. La lumière pénètre mieux. \n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/6db3c3e-20181029_092718.jpg\",\n        \"20181029_092718.jpg\",\n        4032,\n        3024,\n        \"#9b8b7d\"\n      ],\n      \"caption\": \"Application du film anti-condensation\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nA gauche, l'effet de l'anti-condensation permet à la lumière de pénétrer. A droite, sans film anti-condensation, la lumière est stopper par les gouttelettes d'eau.\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/de38452-Lumire_condensation.png\",\n        \"Lumière condensation.png\",\n        974,\n        845,\n        \"#e87c36\"\n      ],\n      \"caption\": \"Sans film\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nLes gouttes de condensation à la surface du vitrage intérieur réfléchissent la lumière.\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/828e269-Lumire_sans_condensation.png\",\n        \"Lumière sans condensation.png\",\n        807,\n        716,\n        \"#04b3f3\"\n      ],\n      \"caption\": \"Avec film\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nAvec le film anti-condensation, les molécules d'eau sont sous tension entre elles. La lumière n'est pas soumise à la réflexion optique. Elle pénètre ainsi dans la serre et atteint les plantes.\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"8. Plaques isolantes amovibles\"\n}\n[/block]\nL’amélioration de l’isolation sur la face nord des serres se concrétise avec l’utilisation de plaques isolantes en polycarbonate. Ces plaques ne sont pas des conducteurs thermiques. Les pertes en chaleur sont drastiquement diminuées. Cet équipement est bien adapté pour les régions montagneuses et très froides. \n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/ae96f88-20181029_155610.jpg\",\n        \"20181029_155610.jpg\",\n        3024,\n        4032,\n        \"#9d8686\"\n      ],\n      \"caption\": \"Les plaques en polycarbonate s'insèrent à la place des plaques en verre. Puis le verre est replacé par dessus. Le remplacement s'exécute en 20 minutes.\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nLes plaques isolantes s'insèrent contre les carreaux en verre. \nLe remplacement s'exécute en 20 minutes.\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/b0867d2-20181029_161606.jpg\",\n        \"20181029_161606.jpg\",\n        3024,\n        4032,\n        \"#bfb2ac\"\n      ],\n      \"caption\": \"Profilé de la plaque isolante\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nLes propriétés isolantes des volumes d'air se retrouvent dans les plaques en plastique à très haute performance.\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"9. Ecran thermique\"\n}\n[/block]\nLe déploiement de l’écran thermique (aussi appelée toile d'ombrage) lorsque le soleil est couché permet de retenir une partie des calories de chaleur (stockée pendant la journée) à l’intérieur de la serre. \n\nLes bandes d’aluminium dans la toile ont des propriétés thermiques. Une fois la toile déployée le volume de la serre est diminué, ce qui réduit le volume à chauffer.\n\nL’écran est retiré la journée pour laisser la lumière atteindre les plantes. \n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/401907e-Toile_dombrage.png\",\n        \"Toile d'ombrage.png\",\n        953,\n        778,\n        \"#8d7564\"\n      ],\n      \"caption\": \"Voile d'ombrage\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\n\n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/608772c-Serre_cran_thermique.png\",\n        \"Serre écran thermique.png\",\n        1468,\n        841,\n        \"#04b3f3\"\n      ],\n      \"caption\": \"Principe d'isolation par le haut\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nPendant la nuit, l'écran thermique limite les déperditions de chaleur vers l'extérieur de la serre. Le delta de température peut-être de quelques degrés en situation très froide, mais peuvent suffire à protéger les cultures lors du gel.\n[block:api-header]\n{\n  \"title\": \"10. Chauffage avec poêle à granules\"\n}\n[/block]\nEn hiver, les besoins en températures des plantes de saison sont étonnement faibles. En effet, les excès de températures peuvent être délétères pour les plantes en manque de lumière. Dans ces conditions, les plantes s’étiolent pour rechercher la lumière vers le haut, sont claires et sont chétives. Le chauffage permet donc de maintenir une ambiance hors gel. \n[block:image]\n{\n  \"images\": [\n    {\n      \"image\": [\n        \"https://files.readme.io/26f70cb-50468f5-20181029_161731.jpg\",\n        \"50468f5-20181029_161731.jpg\",\n        1024,\n        1365,\n        \"#7c6f61\"\n      ],\n      \"caption\": \"Poêle à granules intégré\"\n    }\n  ]\n}\n[/block]\nLa chauffage est réglé sur la consigne minimale, soit 7°C, afin de protéger la serre contre le gel, tout en limitant la consommation d’énergie.","excerpt":"Mise en place de stratégies pour une conduite de culture de novembre à mars","slug":"adaptation-hivernale","type":"basic","title":"Adaptation hivernale"}

Adaptation hivernale

Mise en place de stratégies pour une conduite de culture de novembre à mars

La période d’hiver se caractérise par un manque de lumière, des températures froides et un fort taux d’humidité de l’air. La conduite de culture en serre est à adapter en fonction de ces éléments climatiques à priori défavorables pour la production. La serre et ses équipements permettent de poursuivre la production durant cette période. [block:api-header] { "type": "basic", "title": "1. Le choix des variétés" } [/block] Notre sélection de matériel végétal répond aux conditions hivernales. Les espèces présentent une résistance au froid, tolèrent la faible luminosité. Leur cycle n’est pas perturbé par l'hiver (par exemple, floraison du chou fleur sous faible luminosité). En hiver, nous choisissons principalement des légumes "feuille". Une idée de la diversité cultivée est présentée dans la liste ci-dessous : [block:parameters] { "data": { "0-0": "Laitue romaine", "0-1": "Laitue batavia", "0-2": "Chicorée sauvage", "1-0": "Chicorée scarole", "1-1": "Cote de bette", "1-2": "Coriandre", "2-0": "Ciboulette", "2-1": "Ciboule de Chine", "2-2": "Epinard", "3-0": "Fenouil", "3-1": "Navet blanc", "3-2": "Chou fleur Snow Ball", "4-0": "Chou kale", "4-1": "Chou cabus pointu", "4-2": "Chou rave vert", "5-0": "Chou romanesco vert", "5-1": "Oignon blanc", "5-2": "Roquette", "6-0": "Mâche", "6-1": "Mesclun", "6-2": "Arroche rouge", "7-0": "Bredes mafane", "7-1": "Pensées comestibles", "7-2": "..." }, "cols": 3, "rows": 8 } [/block] [block:callout] { "type": "info", "body": "L'utilisation de motte en laine de roche permet de limiter les accidents de sur-irrigation. \nAvec ses capacités de drainage rapide, les mottes maintiennent le système racinaire dans des conditions humides, mais sans excès. Même lorsque l'on tente de trop arrose, les risques de pourriture des racines sont réduits.", "title": "Utilisation de motte en laine de roche" } [/block] **Exemples de culture en hiver** [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/038ef07-20181029_161843.jpg", "20181029_161843.jpg", 4032, 3024, "#464d1a" ], "caption": "Différentes espèces de chou (chou-rave, chou-fleur, chou cabus, chou romanesco)." } ] } [/block] [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/9097e1c-photo.jpg", "photo.jpg", 1024, 1365, "#727049" ], "caption": "Arroche rouge" } ] } [/block] [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/f0599c4-7c22178-20181024_160023.jpg", "7c22178-20181024_160023.jpg", 1024, 1365, "#38401e" ], "caption": "Pensées" } ] } [/block] [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/d53249d-ccaa477-20181024_155851.jpg", "ccaa477-20181024_155851.jpg", 1024, 1365, "#758930" ], "caption": "Laitue romaine" } ] } [/block] [block:api-header] { "title": "2. Alimentation des poissons" } [/block] Avec l’arrivée des températures froides, l’activité des poissons diminue ainsi que leur voracité. Pour réduire le risque d'une accumulation de nourriture non consommée, il est nécessaire soit de baisser la quantité de nourriture à chaque repas, soit baisser la fréquence de nourrissage, tous les 2-3 jours par exemple. La décomposition de nourriture dans le système entraine une pollution de l'eau, néfaste aux poissons. [block:api-header] { "title": "3. Réglage de l'irrigation" } [/block] Avec le froid, les plantes évapo-transpirent moins. Autrement dit, leur besoin en eau est moindre. **Aerospring** L’arrosage du jardin vertical Aerospring se limite à 4 X 15 minutes par jour. Sur le minuteur on règle donc une irrigation à 10h00, 12h00, 15h00 et 17h00. Les tours éclairées en intérieur peuvent nécessiter davantage d'arrosage car la combinaison de la chaleur et de la lumière stimulent l’activité de la plante, donc la consommation en eau. **Système de culture vertical Zipgrow** Pour les tours de culture Zipgrow, on réduit le débit sur la console de réglage de la pompe. L’idéal se situe entre la Vitesse 7 et 8 (ne pas descendre en dessous de la Vitesse 5 pour ne pas stopper l’aspiration des déchets dans les bassins) [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/3269bbb-5dba6a3-20181030_144733.jpg", "5dba6a3-20181030_144733.jpg", 1021, 742, "#796c6a" ], "caption": "Contrôleur de la pompe" } ] } [/block] Les capuchons verts sont placés sur les buses pour réduire le flux d’eau arrivant sur le dessus des tours. En période hivernale, les risques de colmatage par les algues sont réduits du fait d’une plus lente activité de développement de ces dernières. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/210ae3a-e07071c-20181030_144913.jpg", "e07071c-20181030_144913.jpg", 1024, 1365, "#c7c5c7" ], "caption": "Buse d'irrigation" } ] } [/block] Les mottes sont insérées légèrement en dehors des mousses des tours ZipGrow et regardent vers le haut (dans le sens contraire de l’écoulement de l’eau des tours). Ainsi, les risques de stagnation d’eau au collet des plantes sont limités et le développement des maladies racinaires est fortement réduit pendant cette période froide et humide. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/0da96d1-Insertion_motte_Zip_Grow.png", "Insertion motte Zip Grow.png", 577, 735, "#9c9b9a" ], "caption": "Insertion des mottes" } ] } [/block] [block:api-header] { "title": "4. Gestion de l'humidité" } [/block] L’activité des plantes en hiver, même faible, génère de l’évaporation d’eau dans l’air. La masse d’eau s’accumule dans la serre. Plus l’air est froid et moins il peut contenir de l’eau sous forme de vapeur d’eau. En hiver, on observe donc rapidement la formation de gouttelettes de condensation sur le vitrage et sur les plantes. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/a9dd452-Condensation_serre.png", "Condensation serre.png", 1201, 746, "#04b3f3" ], "caption": "Condensation en hiver" } ] } [/block] La ventilation en période froide et humide est utile pour dégager l’humidité excédentaire à l’intérieur de la serre. Lorsque les températures sont négatives, la ventilation est éteinte pour ne pas refroidir l’air ambiant. Le déclenchement de la ventilation se fait de manière manuel. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/4a8f225-20181030_145002.jpg", "20181030_145002.jpg", 3024, 4032, "#bfbbb7" ], "caption": "" } ] } [/block] [block:api-header] { "title": "5. Réduire les fuites de chaleur" } [/block] Une serre est un milieu isolé mais n’est pas étanche à 100%. En hiver, plus que tout, on veillera à la bonne fermeture des portes en s’assurant que les joints habillent le maximum d’ouverture. Il est possible de colmater les zones sensibles. C’est un geste simple qui peut assurer beaucoup d’économie ! [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/ae35428-Fuite_de_chaleur.png", "Fuite de chaleur.png", 1077, 1216, "#92816c" ], "caption": "Étanchéité des portes" } ] } [/block] Le vent se faufile dans toutes les brèches. Il emporte les calories sur son passage. En réduisant les fuites, l'énergie est mieux contenue à l'intérieur de la serre. [block:api-header] { "title": "6. Retrait des vérins d’ouverture automatique" } [/block] En hiver, les aérations ne sont pas de service car on cherche à limiter au maximum les fuites de calories vers l’extérieur. Les verrins des aérations sont mis à hiverner pour les protéger contre les risques de gel. Le retrait du vérin à l’ouverture d’aération au dessus du poêle est plus important que les autres car la chaleur dégagée à proximité est forte. L’ouverture pourrait être actionnée et le gaspillage d’énergie considérable. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/d622bdb-Retrait_verrin.png", "Retrait verrin.png", 869, 1159, "#72624f" ], "caption": "Retrait du vérin au dessus du poêle" } ] } [/block] [block:api-header] { "title": "7. Film anti-condensation" } [/block] La condensation qui se forme sur le vitrage des serres empêche la bonne pénétration de la lumière dans la serre, car la lumière est réfléchie par les gouttes d’eau. Il y a 30 à 40% de lumière en moins dans la serre. Or en hiver, la lumière est le facteur de production le plus limitant. Pour maximiser l’entrée de l’énergie lumineuse, un film anti-condensation est appliqué sur le vitrage. Le film met les molécules d’eau sous tension entre elles, et ainsi un écran lisse, homogène et translucide est obtenu. La lumière pénètre mieux. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/6db3c3e-20181029_092718.jpg", "20181029_092718.jpg", 4032, 3024, "#9b8b7d" ], "caption": "Application du film anti-condensation" } ] } [/block] A gauche, l'effet de l'anti-condensation permet à la lumière de pénétrer. A droite, sans film anti-condensation, la lumière est stopper par les gouttelettes d'eau. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/de38452-Lumire_condensation.png", "Lumière condensation.png", 974, 845, "#e87c36" ], "caption": "Sans film" } ] } [/block] Les gouttes de condensation à la surface du vitrage intérieur réfléchissent la lumière. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/828e269-Lumire_sans_condensation.png", "Lumière sans condensation.png", 807, 716, "#04b3f3" ], "caption": "Avec film" } ] } [/block] Avec le film anti-condensation, les molécules d'eau sont sous tension entre elles. La lumière n'est pas soumise à la réflexion optique. Elle pénètre ainsi dans la serre et atteint les plantes. [block:api-header] { "title": "8. Plaques isolantes amovibles" } [/block] L’amélioration de l’isolation sur la face nord des serres se concrétise avec l’utilisation de plaques isolantes en polycarbonate. Ces plaques ne sont pas des conducteurs thermiques. Les pertes en chaleur sont drastiquement diminuées. Cet équipement est bien adapté pour les régions montagneuses et très froides. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/ae96f88-20181029_155610.jpg", "20181029_155610.jpg", 3024, 4032, "#9d8686" ], "caption": "Les plaques en polycarbonate s'insèrent à la place des plaques en verre. Puis le verre est replacé par dessus. Le remplacement s'exécute en 20 minutes." } ] } [/block] Les plaques isolantes s'insèrent contre les carreaux en verre. Le remplacement s'exécute en 20 minutes. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/b0867d2-20181029_161606.jpg", "20181029_161606.jpg", 3024, 4032, "#bfb2ac" ], "caption": "Profilé de la plaque isolante" } ] } [/block] Les propriétés isolantes des volumes d'air se retrouvent dans les plaques en plastique à très haute performance. [block:api-header] { "title": "9. Ecran thermique" } [/block] Le déploiement de l’écran thermique (aussi appelée toile d'ombrage) lorsque le soleil est couché permet de retenir une partie des calories de chaleur (stockée pendant la journée) à l’intérieur de la serre. Les bandes d’aluminium dans la toile ont des propriétés thermiques. Une fois la toile déployée le volume de la serre est diminué, ce qui réduit le volume à chauffer. L’écran est retiré la journée pour laisser la lumière atteindre les plantes. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/401907e-Toile_dombrage.png", "Toile d'ombrage.png", 953, 778, "#8d7564" ], "caption": "Voile d'ombrage" } ] } [/block] [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/608772c-Serre_cran_thermique.png", "Serre écran thermique.png", 1468, 841, "#04b3f3" ], "caption": "Principe d'isolation par le haut" } ] } [/block] Pendant la nuit, l'écran thermique limite les déperditions de chaleur vers l'extérieur de la serre. Le delta de température peut-être de quelques degrés en situation très froide, mais peuvent suffire à protéger les cultures lors du gel. [block:api-header] { "title": "10. Chauffage avec poêle à granules" } [/block] En hiver, les besoins en températures des plantes de saison sont étonnement faibles. En effet, les excès de températures peuvent être délétères pour les plantes en manque de lumière. Dans ces conditions, les plantes s’étiolent pour rechercher la lumière vers le haut, sont claires et sont chétives. Le chauffage permet donc de maintenir une ambiance hors gel. [block:image] { "images": [ { "image": [ "https://files.readme.io/26f70cb-50468f5-20181029_161731.jpg", "50468f5-20181029_161731.jpg", 1024, 1365, "#7c6f61" ], "caption": "Poêle à granules intégré" } ] } [/block] La chauffage est réglé sur la consigne minimale, soit 7°C, afin de protéger la serre contre le gel, tout en limitant la consommation d’énergie.